Les joies du combinateur de voisin direct

Ma méthode préférée pour contrôler les marges verticales est d'utiliser le selecteur "chouette lobotomisée" proposé par Heydon Pickering, * + *, combiné à la propriété margin-top.

/* n'importe quel élément précédé de n'importe quel élément */
* + * { 
  margin-top: 1.5rem;
  margin-bottom: 0;
}

Outre le nom du sélecteur (que j'adore), cela permet de s'assurer que les éléments n'ont de marges que lorsqu'ils doivent être espacés par rapport à un autre élément. Moins d'espace "surprise" en haut ou en bas d'un élément quand il est premier ou dernier et que ses marges ne sont pas fusionnées avec son parent (bordure, padding, contexte de formatage de bloc, layout avec grid ou flexbox...).

Utiliser une seule des direction top/bottom permet aussi de réduire les "surprises" quand la fusion des marges ne se fait pas entre voisins (à cause de grid, flexbox ou un clear pour les flottants, quoi que c'est moins courant de nos jours).

Et sa faible spécificité (0 en fait) permet d'utiliser plus de sélecteurs pour faire des ajustements ciblé.

Par exemple pour réduire l'espacement entre des <li> qui se suivent.

* + * {
  margin-top: 1.5rem;
  margin-bottom: 0;
}

li + li {
  margin-top: 0.5rem
}

Isoler les effets

C'est bien rare de vouloir utiliser ces styles sur tous les éléments d'un site. Si le layout est horizontal, margin-top va juste semer le bazar (margin-left/margin-right seront plus utiles).

C'est pourquoi il vaut mieux cibler ses effets à l'intérieur d'un élément spécifique. Et isoler encore plus avec le selecteur d'éléments enfants >, plutôt que tous les descendants. L'exception la plus notable pour se passer de ce dernier serait lorsqu'il est impossible d'ajouter des classes facilement, par exemple à un contenu provenant d'un CMS.

.spaced > * + * {
  margin-top: 1.5rem;
  margin-bottom: 0;
}

Marge avant, marge après

Pour des ajustements d'espacement très ciblés, on pourrait ajouter une classe utilitaire margin-top--1rem pour réduire le margin-top d'un élément à 1rem. Cela ferait perdre tout l'effort pour s'assurer qu'il n'a de marge que s'il y a un autre élément avec lequel l'espacer.

On peut aussi exprimer que le voisin précédent à besoin de marge après lui. S'il se retrouve supprimé l'élément ne se retrouve pas avec une marge:

.margin-after--1rem + * {
  margin-top: 1rem;
}

De manière similaire, on peut exprimer que l'élément à besoin de marges avec son voisin précédent, s'il en a un:

* + .margin-before--1rem {
  margin-top: 1rem;
}

C'est ce qui est utilisé sur ce site (ou en tout cas l'était, au moment d'écrire cet article) pour ajuster l'espacement des titres.

h1 + * {
  margin-top: 0.25rem;
}

* + h1 {
  margin-top: 1.75rem;
}

Mais c'est surtout intéressant lorsque des éléments ne sont pas forcément présent sur toutes les pages. En exprimant les ajustements avec +, on peut se préoccuper uniquement de mettre ou non l'élément dans le DOM. Pas besoin d'ajuster aussi la marge du voisin suivant sa présence.

Il y a d'autres méthodes pour controler l'espacement vertical. Utiliser margin-bottom et :last-child/:first-child en est une autre qui me vient vite à l'esprit. Celle que je viens de présenter est juste celle que je préfère. Elle s'applique également bien pour des layouts horizontaux, en utilisant margin-left/margin-right (suivant la direction d'écriture, vivement margin-inline-start).

Et si le layout passe de horizontal a vertical suivant la taille de la zone d'affichage? J'en parlerai dans le prochain article.